Lost time of Caracal


« Ses gestes se frottent au vent, aux écorces des acacias et des tamaris

Il danse la ronde des poussières en silence

Son corps dessine l’âme sauvage des sensations de ces terres arides

Terre ridée de soleil, les pierres ne lui cacheront aucun secret

Il semble maître du temps perdu

Le Caracal perce de ses yeux jaunes le noir de l’inconnu. »

Lost time of Caracal Performance Résidence Popenguine (Sénégal) Claudie Gatineau

 

 


Laisser un commentaire



*